logo

Fourmis charpentières : comment agir en cas d’infestation?

Fourmis charpentières : comment agir en cas d’infestation?

Mise à jour : 15 juin 2020

Vous pensez être envahi par des fourmis charpentières? Bien qu’elles ne présentent aucun risque pour la santé, elles peuvent causer de sérieux dommages et affecter la charpente d’une maison. Voyez nos conseils pour les éradiquer ou pour prévenir leur intrusion.

Contrairement aux termites, les fourmis charpentières ne se nourrissent pas du bois : elles le creusent pour y aménager des galeries et concevoir leurs nids. Elles mangent un peu de tout (sucre des plantes ou de petits insectes, aliments sucrés, etc.). Les fourmis charpentières cherchent des conditions humides ainsi que du bois mou ou déjà altéré. Dans nos résidences, il est possible qu’elles s’attaquent à du bois sain et à d’autres matériaux de construction comme le polystyrène extrudé, particulièrement lorsqu’un nid prend de l’expansion. Une colonie peut compter 2000 ouvrières ou plus. Elle peut prendre de 3 à 6 ans à se développer. Si la colonie est mature, elle peut comprendre un nid principal et une dizaine de nids satellites.

Quand s’inquiéter?

La présence de fourmis chez soi au printemps n’est pas nécessairement inquiétante, puisqu’à cette période, cet insecte tend à se réfugier à l’intérieur pour chercher de la nourriture ou pour trouver de la chaleur en attendant l’été. En revanche, si des fourmis se trouvent à l’intérieur de votre résidence en hiver, il se pourrait qu’une colonie ait élu domicile chez vous. Lorsque des fourmis ailées se manifestent au printemps en sortant des fissures des murs ou du plafond et qu’elles tentent de s’échapper des fenêtres, il s’agit d’un autre signe d’infestation.

 

Fourmis charpentière

Comment éliminer les fourmis charpentières?

Si vous n’observez qu’un petit nombre de fourmis au printemps, tentez de les éliminer au fur et à mesure pour limiter leur propagation. En cas de forte présence, vous devrez éradiquer la colonie afin de l’empêcher de croître. Pour ce faire, il est impératif d’éliminer la reine et de détruire le nid principal, c’est-à-dire le nid où la reine pond ses œufs. Pour déterminer le lieu exact où se trouve le nid, tentez de suivre les déplacements des fourmis. La présence récurrente de fins copeaux de bois à un endroit précis est aussi un bon indice. Si vous localisez le nid à l’extérieur de votre bâtiment, il est conseillé de le détruire à l’aide d’un outil de jardinage, puis de le submerger d’eau chaude savonneuse. Répétez l’opération à plusieurs reprises et sur plusieurs jours, car un nid est généralement très profond.

Si vous éprouvez des difficultés à repérer le nid principal ou à y accéder, la fabrication d’appâts à base d’acide borique (borax) peut s’avérer efficace. On mélange une quantité égale de borax et d’un composant sucré (beurre d’arachide, sirop de maïs, etc.) auxquels on ajoute de l’eau. Le mélange doit être visqueux, voire un peu liquide afin de favoriser le transfert de la mixture entre les fourmis, jusqu’à la reine. Il est également important de rafraîchir l’appât régulièrement. On peut compter de quatre à six semaines avant de réussir à tuer la reine avec cette méthode. Pensez à conserver ces appâts à l’abri des enfants et des animaux de compagnies. Dans le cas d’une infestation qui échappe à votre contrôle, il est recommandé de faire appel à un exterminateur professionnel.

Fourmis charpentière #2

Mieux vaut prévenir que guérir

Pour s’établir, les fourmis charpentières ont besoin de nourriture ainsi que d’un abri où construire leur nid. Voici quelques gestes à poser pour limiter leur accès à ces essentiels et pour prévenir leur présence chez vous.

  • Évitez de laisser traîner des sources de nourriture et éliminez les débris d’aliments sur les surfaces en gardant celles-ci propres et en passant régulièrement l’aspirateur.
  • Colmatez les ouvertures ou les fissures susceptibles de laisser des fourmis s’introduire à l’intérieur de votre domicile.
  • Vérifiez l’état de vos moustiquaires.
  • Remplacez le bois des charpentes qui semblent altérées.
  • Inspectez le bois que vous entreposez chez vous (bois de chauffage, branchage, etc.) afin de vous assurer qu’il est exempt d’insectes.
  • Éliminez les souches ou le bois mort sur votre terrain.
  • Installez vos plates-bandes à distance d’au moins 30 centimètres de la maison afin de limiter l’humidité.

Autre conseil : demeurez à l’affût afin de déceler toute manifestation à l’intérieur de votre résidence, en portant une attention particulière aux endroits humides!

Votre résidence a subi des dommages causés par une infestation de fourmis? Consultez le répertoire des professionnels membres de l’APCHQ afin de trouver un entrepreneur de confiance pour effectuer les travaux de réparation!