logo

Inondations printanières, que faire!

Inondations printanières, que faire!

L’arrivée des températures douces et des pluies printanières abondantes conjuguée à la fonte des neiges et au dégel timide du sol provoquent la crue des eaux, menant à des inondations dévastatrices. Bien que nous soyons à la merci de l’humeur de Dame Nature, il est possible de se préparer pour tenter d’éviter le pire.

Est-ce une zone à risque?

Une fois qu’il a été confirmé que la résidence se situe en zone inondable, il est important de s’informer auprès de sa municipalité afin de connaître les risques et les mesures de sécurité mis en place pour protéger les citoyens en cas de déluge. Un domicile en proie aux débordements des cours d’eau devrait être assuré en conséquence; il est impératif de le valider avec son assureur. Finalement, avoir un plan en cas d’urgence, peu importe la situation, permet de pouvoir réagir rapidement et adéquatement.

Le calme avant la tempête

Demeurer informé sur l’évolution de la crue des eaux et des risques d’inondation est primordial. Le ministère de la Sécurité publique assure la surveillance des plans d’eau et diffuse l’information aux citoyens. Devant le danger diluvien imminent, déplacer ses biens en hauteur permet de limiter leur endommagement. Il est également recommandé d’utiliser une pompe de puisard à l’intérieur, de boucher le drain du sous-sol et les conduites d’égout, si elles ne sont pas munies d’un clapet antiretour (ou antirefoulement) et construire une digue de sacs de sable à l’extérieur pour réduire au maximum les dégâts à la propriété. Si l’eau menace tout de même d’entrer, fermer l’alimentation en électricité éliminera les risques d’électrocution. Il importe de rester en sécurité en tout temps, même si cela signifie l’évacuation des lieux.

Après la pluie, le beau temps

Lorsque la menace des eaux est écartée et que la sécurité des citoyens n’est plus en jeu, chacun est à même de constater les dégâts. Si l’électricité avait été coupée, elle doit être rebranchée par un professionnel qualifié. Le plus rapidement possible, tous les matériaux contaminés doivent être retirés. L’eau, en contact avec des matériaux poreux comme le gypse et la laine minérale, forme de la moisissure qui est très nocive pour la santé. Tout doit être nettoyer et la maison doit avoir un taux d’humidité sain avant que ses occupants puissent y emménager.

En cas de besoin, le gouvernement québécois a mis sur pied une aide aux sinistrés. Pour ne prendre aucun risque avec sa santé, il est important de faire appel à des experts en nettoyage et à un entrepreneur qualifié membre de l’APCHQ qui s’engagera à reconstruire votre domicile en toute transparence.

Engagement des entrepreneurs

À la suite des inondations, la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) a invité les entrepreneurs à s’engager auprès des sinistrés afin d’effectuer des travaux à des coûts raisonnables. Consultez la liste des entrepreneurs membres de l’APCHQ ayant signé cet engagement.