logo

La condensation : esthétique ou réelle problématique?

La condensation : esthétique ou réelle problématique?

Problématique hivernale par grands froids, la condensation est redoutable pour les matériaux de la maison en plus d’obstruer la vue et d’offrir un look peu soigné. Pour réussir à enrayer la buée, les gouttelettes et le givre, il faut d’abord comprendre la condensation et savoir d’où elle provient.

Qu’est-ce que la condensation?

Observée lors de températures froides, la condensation représente un phénomène physique par lequel une matière contenue dans l’air se transforme en liquide ou en solide lorsque saturée dans l’atmosphère et qu’elle entre en contact avec la paroi très froide d’une vitre. En d’autres termes, lorsque le taux d’humidité relative dans l’air est élevé et que cette eau atteint la froideur de la fenêtre, elle se transforme en gouttelettes ou en givre, plus la température extérieure est glaciale.

Quels en sont les causes?

À la base, le problème survient lorsque l’humidité ambiante est très élevée et que la température extérieure est extrêmement froide. L’état du vitrage et également à considérer. Une fenêtre de grande qualité énergétique sera évidemment moins susceptible de produire de la condensation, à condition que l’installation ait été faite selon les normes. Naturellement, personne n’est à l’abri d’un défaut de fabrication. Néanmoins, il importe d’éliminer les autres sources possibles avant de sauter à cette dernière conclusion.

Enrayer sources d’humidité

Les sources d’humidité dans une maison sont multiples. De la cuisson d’aliments au bain chaud, en passant par les végétaux décoratifs. Une sécheuse mal raccordée constitue également une cause importante d’humidité. L’emploi d’une hotte de cuisinière est indispensable, de même qu’un ventilateur de salle de bain lors de la douche. Indéniablement efficace et obligatoire dans les constructions neuves, un échangeur d’air permet de réduire le taux d’humidité en hiver en plus renouveler l’air. À noter qu’un système de chauffage central, lorsqu’il est en marche, assure une circulation d’air accrue à travers toute la maison. L’utilisation d’un déshumidificateur permet de retirer l’eau de l’air, mais il demeure essentiel de s’assurer de ne pas l’extraire complètement.

Connaître le taux d’humidité relative

Pour éliminer le surplus d’humidité, il faut d’abord en connaître la mesure. Petit outil indispensable, l’hygromètre donne le pourcentage d’humidité dans la pièce où il se trouve. En période de grand froid, pour limiter l’apparition de condensation, le taux d’humidité relative doit se situer autour de 15 %. Sans jamais dépasser 50 %, le Guide de l’utilisation de la norme CSA A440-00 – fenêtre recommande de respecter un niveau d’humidité bas en conditions hivernales.

Tableau UG-5
Niveaux d’humidité recommandés pour réduire la condensation dans les fenêtres

Température de
l'air extérieur

Taux maximum d’humidité
relative intérieure

-30 °C

15 %

-29 °C à -25 °C

20 %

-24 °C à -18 °C

25 %

-17 °C à -12 °C

30 %

-6 °C à 0 °C

40 %

Risques liés à la condensation

Comme toute norme non respectée, des conséquences y sont associées. Une accumulation d’eau dans les fenêtres risque que de compromettre la qualité du cadre ainsi que son étanchéité si elle s’y infiltre. Par ailleurs, les conditions idéales se trouvent réunies pour la formation de moisissures et de champignons qui endommageraient autant la structure du bâtiment que la santé de ses occupants.

Quelques conseils

En adoptant ces quelques gestes, le niveau d’humidité est beaucoup plus susceptible de demeurer idéal et de limiter l’apparition de condensation dans les vitres :

  • Ouvrir les rideaux tous les jours
  • Retirer les moustiquaires à l’automne
  • Bannir l’entreposage du bois de chauffage au sous-sol
  • Conserver une température ambiante stable
  • Vérifier quotidiennement la lecture de l’hygromètre
  • Utiliser la hotte de la cuisinière en cuisinant
  • Démarrer le ventilateur de salle de bain avant de se doucher
  • Éviter d’entretenir trop de plantes
  • Sécher les vêtements à l’air le moins possible
  • Examiner le raccord de la sécheuse pour qu’il soit bien fixé
  • Garder les portes des pièces ouvertes

Si des doutes subsistent quant à la fiabilité de vos fenêtres, consultez le répertoire pour trouver un entrepreneur qualifié.


Vous avez des rénovations à réaliser?

Trouvez votre entrepreneur APCHQ dès maintenant!

Trouver un entrepreneur

Vous avez des rénovations à réaliser?

Trouvez votre entrepreneur APCHQ dès maintenant!

Trouver un entrepreneur