logo

Quoi faire en cas de tempête de verglas

Qui ne se souvient pas de la tempête de verglas de 1998, l’une des plus importantes catastrophes naturelles de l’histoire du pays? Bien entendu, celle-ci a causé d’innombrables dommages qui n’auraient pu être évités, mais il est possible de se préparer à affronter de telles perturbations météorologiques.
Avant la tempête
  • Veillez à toujours retirer l’excédent de neige à l’aide d’une longue perche, idéalement les pieds bien ancrés au sol. Ne grattez toutefois pas jusqu’au bardeau, ce qui pourrait causer des dommages.

Pendant la tempête – En cas de panne de courant
  • Évitez d’ouvrir la porte du garage afin de conserver la chaleur.
  • En cas de panne de courant de longue durée, l’eau contenue dans les tuyaux peut geler rapidement. Pour prévenir les dommages matériels causés par le bris de tuyauterie, fermez le robinet de l’entrée d’eau principale de la maison, puis videz les tuyaux en ouvrant tous les robinets.

Après la tempête
  • Surveillez d’éventuelles infiltrations d’eau au plafond, signe d’écoulement de la toiture.
  • Vos portes sont-elles soudainement plus difficiles à ouvrir ou voyez-vous apparaître des fissures sur les murs, signe que la structure subit un surpoids?
  • Notez tout changement apparent sur votre toiture.

Dans tous ces cas, mieux vaut communiquer avec un entrepreneur spécialisé dans le déneigement ou le dégivrage de toiture.

Comme le dit l’adage, mieux vaut prévenir que guérir. Il n’y a jamais trop de précautions à prendre pour préparer votre habitation aux durs hivers québécois.